Accueil de jour « Le 34 d’la Rue »

34 rue des Fabriques 54000 Nancy

 

24 01 29 img accueil de jour 01

 

Contexte et enjeux 

L’accueil de jour est un dispositif de la veille sociale de l’AARS. En 2022, un projet de relocalisation de cette structure a été envisagé au 34 rue des Fabriques à Nancy, propriété du CCAS de la ville de Nancy jusqu’en 2017, qui abritait auparavant une crèche. Ces locaux ainsi que le parking couvert « Saint Nicolas », mitoyen du bâtiment ont été achetés par un propriétaire privé. Le bâtiment était inoccupé depuis son acquisition, l’AARS a donc signé un bail locatif commercial d’une durée de 20 ans.

Après plusieurs mois de travaux pour remettre en conformité le bâtiment et l’adapter à nos besoins et à ceux des usagers, l’équipe de l’accueil de jour a déménagé le 30 octobre dernier et s’est renommé « Le 34 d’la rue ». 

L’accueil de jour est un lieu convivial et de proximité qui permet une mise à l’abri en journée, pour toutes les personnes en situation d’exclusion, d’errance et de grande précarité. Il propose des services élémentaires pour répondre aux besoins immédiats des personnes : se nourrir, se reposer, se laver… mais aussi la possibilité de rencontrer des professionnels pour dialoguer et envisager des solutions à leurs difficultés.

Les prestations proposées sont les suivantes :

  • Les prestations alimentaires
  • Les prestations liées à l’hygiène
  • Le service de bagagerie
  • Le vestiaire de secours
  • La domiciliation postale
  • La domiciliation bancaire

 

Le 34 d’la rue est lieu de répit ouvert dans la journée à toute personne sans domicile fixe et rétive à fréquenter les institutions sociales.

Derrière la détresse sociale se cache une multiplicité de situations et d’histoires individuelles. Si le SDF iconique, sur un trottoir, subsiste, s’y ajoute une grande précarité moins visible : hommes et femmes de tous âges ou familles, en errance ou hébergées provisoirement par des tiers ou dans des lieux de mise à l’abris. Toutes ces personnes sont désignées par le terme de « Sans domicile fixe » (SDF).

L’accueil de jour s’inscrit dans le cadre des réponses à l’urgence sociale et a ainsi comme premier objectif d’accueillir et de travailler à répondre aux besoins matériels des plus démunis.

Le fonctionnement et les prestations proposées et encadrées par des travailleurs sociaux s’adaptent au mode de vie du public, avec des variantes en fonction des saisons et des individus. La politique d’accueil inconditionnel et à bas seuil d’exigence quant à l’investissement personnel des bénéficiaires prédomine au sein de l’accueil de jour.

Un certain nombre de prestations y sont proposées (café, collation, douche, échanges et lien social). Ceci permet de créer des contacts ponctuels ou durables avec ces personnes qui ont besoin, même si elles ne le verbalisent pas toujours, d’un soutien et d’une protection sociale.

Les travailleurs sociaux ont comme objectif permanent d’installer un dialogue afin de favoriser la création d’un lien et d’établir une relation de confiance qui est un préalable à la réalisation d’un accompagnement vers l’insertion.

 Les horaires d’ouverture de l’accueil de jour varient en fonction de la période :

Période hivernale (de janvier à début avril et de novembre à fin décembre) :

Ouverture du lundi au vendredi les matins et après-midis sauf les mercredis et jeudis après-midi ; accueil réservé aux femmes le jeudi matin. Week-end et jour férié ouverture en après-midi uniquement.

Période estivale (d’avril à octobre)

Ouverture les lundis et vendredis après-midi, le mardi toute la journée, les mercredis matin, les jeudis matin accueil femmes et les jeudis après-midi accueil de jour ou actions collectives.

 

Vidéo :  Discours de madame Jurin lors de l'inauguration du nouvel accueil de jour  « Le 34 d’la rue »

 

24 01 29 img accueil de jour 02

Inauguration de notre nouvel accueil de jour du 25/01/2024 : « Le 34 d’la rue »

Bilan d'activité 2022

Le 24 février 2022, l’Ukraine se réveille sous les bombes russes. Depuis cette date et jusqu’ en septembre 2022, plus de 7,1 millions de ressortissants ukrainiens ont quitté leur pays. 4 millions ont bénéficié d’une protection en Europe. 115 000 ont été accueillis par la France, principalement des femmes et des enfants, la grande majorité des hommes ayant fait le choix de défendre leur pays.
Dès début mars, la France s’est préparée dans l’urgence à l’accueil de ces personnes déplacées, un accueil dans les meilleures conditions possibles avec l’accès à une protection temporaire de trois ans maximum. Cette directive européenne, activée pour la première fois dans l’Union, permet d’attribuer rapidement une protection à des personnes dans un contexte de déplacements forcés de grande ampleur et ainsi d’accéder aux droits fondamentaux liés au droit d’asile (hébergement, soins, éducation, formation professionnelle, travail) en parallèle des dispositifs nationaux d’asile existants.
En Meurthe-et-Moselle, la Préfecture a activé un dispositif d’accueil visant à une intégration la plus rapide possible, en mobilisant tous les acteurs concernés. Même si la situation appelle des mesures d’urgence, l’objectif est d’anticiper pour un accès rapide au logement et à l’emploi....... pour lire la suite, consultez notre bilan d'activité  [ pdf ] 

RÉMI BERNARD, DIRECTEUR GÉNÉRAL

Nous utilisons des cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site web. Il s'agit de cookies techniques essentiels au fonctionnement du site (polices de caractères etc...). Vous pouvez décider vous-même si vous autorisez ou non ces cookies. Merci de noter que, si vous les rejetez, vous risquez de ne pas pouvoir utiliser l’ensemble des fonctionnalités du site.